Sélection de livres à offrir à Noël 🎁

Avec la crise sanitaire actuelle, les temps sont durs pour nos amis libraires et éditeurs. Pourquoi ne pas les soutenir en glissant des livres sous le sapin ? Colette Magazine a sélectionné 10 titres d’éditeurs indépendants parus en 2020 à offrir (ou à s’offrir).

1. Tout le monde peut être féministe, de bell hooks

bell hooks
Tout le monde peut être féministe, bell hooks, éditions Divergences, octobre 2020

Résumé : « Pour faire simple, le féminisme est un mouvement qui vise à mettre fin au sexisme, à l’exploitation et à l’oppression sexistes. » Ainsi débute cette efficace et accessible introduction à la théorie féministe, écrite par l’une de ses figures les plus influentes, la militante noire-américaine bell hooks.
Conçu pour pouvoir être lu par tout le monde, ce livre répond de manière simple et argumentée à la question « qu’est-ce que le féminisme ? », en soulignant l’importance du mouvement féministe aujourd’hui. Ce petit guide, à mettre entre toutes les mains, nous invite à rechercher des alternatives à la culture patriarcale, raciste et homophobe, et à bâtir ainsi un avenir différent.

On l’offre à : une sœur, une mère oui ! mais pas que ! A la portée de tous, ce guide sera l’occasion d’élever les idées rétrogrades de votre cousin, père ou collègue.

2. Les Bons Gros Bâtards de la littérature, de PoPésie et Aurélien Fernandez

Les bons gros bâtards de la littérature - prévente
Les Bons Gros Bâtards de la littérature, éditions Lapin, juin 2020

Résumé : Victor Hugo, Georges Sand, Flaubert, Voltaire, Colette, Baudelaire… L’Histoire de la littérature compte de de nombreux grands hommes, et de nombreuses grandes femmes, dont les noms résonnent aujourd’hui encore dans les salles de classe, dans les rues et dans les mémoires. Des héros, des génies, des artistes incroyables, mais aussi, parfois… des bons gros bâtards!
Aurélien et Guillaume, avec humour et  finesse, nous racontent dans des planches thématiques le côté sombre des auteurs classiques.

On l’offre à : sa meilleure copine littéraire, un copain lettré un peu snob, son prof de lettres préféré.

3. Confinement En Œuvres, de Manu Larcenet

Slider
Confinement En Oeuvres, Manu Larcenet, éditions Les Rêveurs, novembre 2020.

Résumé : Les tableaux de Van Gogh, Warhol, Klee, Matisse, Bonnard, Munch, Rubens, Goya, Picasso pour ne citer que ceux-là parmi une cinquantaine de peintres sont revisités et commentés par Manu Larcenet ! L’auteur a retenu cinquante tableaux de grands peintres qu’il détourne en y ajoutant une légende imparable. Ces oeuvres l’ont accompagné pendant son confinement. Il les déconfine dans cet ouvrage dans lequel les peintures détournées se succèdent au fil des courants qui ont marqué l’histoire de la peinture : impressionnisme, expressionnisme, dadaïsme, surréalisme et le pop art.
Un voyage dans l’Art accompagné de la malice et l’humour de notre star internationale de la bande dessinée.

On l’offre à : tous les amoureux des arts plastiques.

4. Dépôt de bilan de compétences, de David Snug

Dépôt de bilan de compétences, David Snug, Nada éditions, février 2020

Résumé : Dans cette nouvelle BD, David Snug s’inspire de son parcours professionnel pour nous livrer une critique du travail décalée et documentée. Héritier de Bob Black et Paul Lafargue, il dénonce avec humour l’absurdité du salariat et les travers du capitalisme tout en cultivant ce goût pour la liberté et l’autonomie qui lui sont chers.
De ses études d’arts appliqués à l’usine en passant par la case chômage, l’intérim et son lot de boulots précaires, il aborde la question du déterminisme social, la pénibilité du travail à la chaîne, la vacuité des formations dites professionnalisantes, pour pointer les dysfonctionnements du système et prôner une vie en marge, mais pas oisive, et envisager des pistes alternatives d’activités.

On l’offre à : ceux qui ont aimé ce livre, son ami syndicaliste, son patron (Cap’?)

5. Recueil à punchlines, Collectif

Recueil à punchlines
Recueil à punchlines, Collectif, éditions du Commun, octobre 2020

Résumé : Genre musical le plus écouté et le plus lucratif aujourd’hui, le rap reste pourtant marginalisé par une classe politico-médiatique qui circonscrit cette musique à des clichés que ce recueil souhaite modestement démonter. Ce livre que vous tenez dans vos mains est un hommage aux raps. Ce n’est ni une anthologie, ni un dictionnaire, c’est le fruit d’un travail collectif mené par des passionnés. Ce recueil peut se lire de deux manières différentes. Tout d’abord, comme une succession de phrases poétiques et percutantes. Ou alors comme un quiz, avec un index et une bibliographie en fin d’ouvrage présentant les références de chaque punchline et les artistes qui y sont associés.

On l’offre à : Tous les passionnés du rap, et ceux qui sont contre.

6. Seins : En quête d’une libération, de Camille Froidevaux-Metterie

Seins : En quête d’une libération, Camille Froidevaux-Metterie, éditions Anamosa, mars 2020.

Résumé : Les seins des femmes sont l’objet de fantasmes et d’injonctions sans fin. Ronds, fermes et hauts, ni trop petits ni trop gros, à la fois sexy et nourriciers… seraient-ils le siège visible, désigné, ressenti d’une condition féminine objectivée ?
Sans doute mais pas seulement. Camille Froidevaux-Metterie a choisi d’explorer l’expérience vécue des femmes en menant l’enquête auprès d’une quarantaine d’entre elles, de tous les âges. Grands oubliés des luttes féministes, les seins des femmes ne sont pas seulement vecteurs d’assignation mais aussi d’affirmation et d’émancipation.

On l’offre à : Toutes celles qui en ont 😉

7. Frantz Fanon, Frédéric Ciriez, Romain Lamy

Frantz Fanon, Frédéric Ciriez, Romain Lamy, La Découverte, septembre 2020

Résumé : Le nom de Frantz Fanon (1925-1961), écrivain, psychiatre et penseur révolutionnaire martiniquais, est indissociable de la guerre d’indépendance algérienne et des luttes anticoloniales du XXsiècle. Mais qui était vraiment cet homme au destin fulgurant ? Nous le découvrons ici à Rome, en août 1961, lors de sa légendaire et mystérieuse rencontre avec Jean-Paul Sartre, qui a accepté de préfacer Les Damnés de la terre, son explosif essai à valeur de manifeste anticolonialiste.
Ce roman graphique se donne à lire non seulement comme la biographie intellectuelle et politique de Frantz Fanon mais aussi comme une introduction originale à son œuvre, plus actuelle et décisive que jamais.

On l’offre à : Qui veut (re)découvrir ce géni aux multiples facettes.

8. Nos mères, Christine Détrez, Karine Bastide

Nos mères, Christine Détrez, Karine Bastide, La Découverte, septembre 2020

Résumé : Christiane est née en 1945, Huguette en 1941. Toutes deux étaient institutrices. De Christiane, on ne savait rien : après sa disparition dans un accident de voiture, à l’âge de vingt-six ans, elle avait été effacée de l’histoire familiale et des albums photos. D’Huguette, au contraire, on détenait beaucoup : un livre publié, des manuscrits, des lettres, des articles de journaux, une correspondance avec Simone de Beauvoir… Tout cela enfermé dans des malles bien verrouillées.
Christiane et Huguette sont les mères des deux autrices. Au fil d’une enquête qui les a menées aux quatre coins de la France, mais aussi en Tunisie, celles-ci ont récolté des témoignages et des photos, retrouvé des archives, fait parler des courriers. Elles retracent la vie de ces deux femmes « ordinaires », dans ce moment charnière des années 1960, où les femmes se battent pour leur indépendance

On l’offre à : Nos mères.

9. Police, Amal Bentounsi, Antonin Bernanos, Julien Coupat, David Dufresne, Eric Hazan, Frédéric Lordon

Police, éditions La Fabrique, septembre 2020

Résumé : On pense qu’elle a toujours existé et qu’elle existera toujours, mais non : la police telle que nous la connaissons est récente et les événements actuels mettent mondialement son existence même « en question ». On trouvera dans ce livre des constats, des propos théoriques et des histoires vécues. L’ensemble est inquiétant mais cette inquiétude active est salutaire face à une institution de plus en plus militaire et violente.

On l’offre à : Nos camarades qui en ont marre de se faire taper dessus en manif.

10. L’Agenda des femmes 2021. Écoféminismes : Horizon des luttes, illustrations de Sara Hébert, sous la direction de Clara Lamy

L'Agenda des femmes 2021
L’Agenda des femmes 2021, les éditions du remue-ménage,

Résumé : Véritable repère pour les féministes québécoises, L’Agenda des femmes est une publication militante qui paraît chaque année depuis 1978, explorant une nouvelle thématique à travers 12 textes originaux. Pour cette première édition destinée à la francophonie, il fera le point sur l’écoféminisme grâce à des voix du Québec, des Antilles, d’Afrique et d’Europe. Les autrices tisseront des liens entre les stratégies de résistance féministe et les luttes contre la domination de la nature. Quels rôles les femmes occupent-elles lorsque vient le temps de protéger une rivière, de résister à l’extractivisme, de revendiquer une justice climatique ?

On l’offre à : Celles qui veulent que l’année 2021 rime avec justice écologiste, féministe et décoloniale.

On compte sur vous pour passer commande à votre libraire préféré, et pas sur Amazon !

Laissez un commentaire